Deux bébés sur trois développent des croûtes de lait (liées ou non à l’eczéma) avant l’âge de 3 ans.

Elles sont très faciles à reconnaître : il s’agit de petites plaques blanches à jaunâtres, plus ou moins épaisses, qui adhérent à leur cuir chevelu. Elles peuvent aussi apparaître à d’autres endroits tels que les sourcils, le visage, et parfois sur le corps.

Les croûtes de lait tirent leur nom de leur ressemblance, peu esthétique, avec le lait caillé.

Si elles sont sans danger pour la santé de bébé, il y a toutefois des précautions à prendre pour les nettoyer et prévenir leur apparition.

Une pathologie qui disparaît souvent toute seule

Les croûtes de lait révèlent la présence d’un problème de peau chez le nourrisson : la dermite séborrhéique. Pour faire simple, il faut surtout retenir qu’elles sont un peu l’équivalent chez les bébés des pellicules chez les adultes.

Il y a deux causes possibles :
• Une sécrétion importante de sébum, appelée « hyperséborrhée » dans le jargon médical ;
• Ou une levure nommée  Malassezia Furfur. Cette dernière se trouve naturellement sur le cuir chevelu mais aussi sur toutes les zones de peau riches en glandes sébacées  (le visage et le cou par exemple).

Toutes les croûtes de lait ne sont pas liées à l’eczéma. Pour savoir si c’est le cas, il suffit de regarder attentivement leur aspect. Est-ce qu’elles suintent ? Si la réponse est oui, il s’agit alors de croûtes de lait humides, révélatrices de l’eczéma allergique de votre bébé. Dans le cas contraire, les croûtes de lait sont dites « sèches ». Elle surviennent juste après la naissance de bébé, dans les semaines qui suivent, lorsqu’il a héréditairement une peau grasse.

Heureusement, il y a une bonne nouvelle : même si elles sont peu esthétiques, les croûtes de lait sont souvent éphémères. Le plus souvent, il n’y a pas besoin d’appliquer de traitement, la dermite va s’arrêter toute seule.

Ne les grattez pas, même si elles ne sont pas liées à de l’eczéma

Qu’on se le dise : bébé ne souffre pas de ses croûtes de lait. Alors c’est à vous de choisir si vous voulez les nettoyer ou non, ce n’est pas une obligation.

Si vous le faites pour des raisons esthétiques, ne les grattez surtout pas ! Vous risquez d’irriter son cuir chevelu, de le surinfecter avec des bactéries et d’arracher ses cheveux. Votre bout de chou a une peau très fine et très sensible, vous devez donc procéder avec délicatesse.

Voici une méthode douce pour tenter de faire partir les croûtes de lait causées par l’eczéma :
• Plusieurs heures avant le bain, vous pouvez utiliser de la vaseline ou, encore mieux, des produits adaptés à acheter en pharmacie/parapharmacie.  Il existe en effet des crèmes, des gels et des émulsions spécifiques pour les croûtes de lait et/ou les irritations. Vous pouvez par exemple utiliser le gel Pediatril d’Avène, l’émulsion Kelual des laboratoires Ducray,  la crème Xérial de SVR…
• Juste avant le bain, brossez doucement et uniformément le cuir chevelu de bébé pour enlever les croûtes.
• Pendant le bain, lavez les cheveux de votre bébé avec un shampoing doux.

Que faire s’il reste encore des croûtes de lait ?

Armez-vous de patience. Il est rare de réussir à enlever toutes les croûtes de lait avec un seul et unique shampoing. La clé du succès repose donc sur la régularité dans l’application des soins anti-croûtes de lait (liées ou non à l’eczéma) et dans le suivi de la méthode donnée ci-dessus.

Au fil du temps, les récidives devraient être moins nombreuses.

Eviter l’apparition des croûtes de lait

Pour éviter d’avoir à se débarrasser des croûtes de lait inesthétiques, autant agir à titre préventif !

Voici la combinaison gagnante des bonnes pratiques anti-eczéma et donc anti-croûtes de lait :
• Tous les jours : rincez simplement la tête de bébé avec de l’eau tiède.
• Tous les 2 ou 3 jours  : lavez doucement la tête de bébé, en la massant du bout des doigts, avec un shampoing doux. Shampouiner votre bout de chou tous les jours est en effet beaucoup trop agressif pour son épiderme fragile. Vous risquez de l’irriter et de favoriser les poussées d’eczéma et les pathologies de peau.
• Tous les jours : brossez ses cheveux avec une brosse douce. Là encore, l’idée est de ne pas irriter son cuir chevelu.

Faut-il consulter un médecin ?

Consulter un médecin pour une pathologie inoffensive vous semble un peu excessif ?

Il y a pourtant de bonnes raisons de le faire.

D’abord, s’il s’agit d’un début d’eczéma, même allergique, il est préférable d’agir vite pour être bien informée et adopter les bons réflexes. L’eczéma bébé est en effet très répandu : un enfant sur cinq est concerné en France.

Ensuite, l’aspect des croûtes de lait peut justifier une consultation. C’est notamment le cas lorsqu’elles sont très répandues ou si l’intégralité du cuir chevelu est affecté. Parfois, les croûtes peuvent aussi dégager une mauvaise odeur, ou être épaisses et jaunâtres.

Le médecin déterminera alors s’il est ou non nécessaire de prescrire un antifongique sous forme de crème (exemple : Ketoderm).

vêtement anti démangeaison bébé

Laisser un commentaire

Dooderm