Psoriasis, dermite séborrhéique ou dermatite atopique ? Au vu des nombreuses pathologies qui peuvent affecter la peau, il est très fréquent de se tromper en réalisant son auto-diagnostic.

Pourtant, afin de prendre le bon traitement, il est important de bien identifier la maladie dont vous souffrez.

Les symptômes du psoriasis du cuir chevelu sont très spécifiques. Il survient à tout âge, et touche 1 personne sur 2 souffrant de psoriasis.

Les symptômes du psoriasis du cuir chevelu

Le psoriasis du cuir chevelu peut toucher les patients à n’importe quel âge. Il est important de rappeler que cette maladie n’est pas contagieuse !

Même si elle est bénigne, elle peut être très difficile à vivre dans la mesure où elle affecte le cuir chevelu et tout le corps. Visible à l’œil nu, elle détériore la confiance et l’estime de soi des personnes qui en souffrent.

Le  psoriasis se manifeste de la même façon qu’il soit sur le cuir chevelu ou le corps : les lésions prennent la forme de plaques rouges, surmontées de squames grasses  (= des pellicules larges et épaisses). Ces dernières sont de couleur blanchâtres. De grosses pellicules, ou flocons, se forment, et peuvent alors être très gênantes pour le malade.

Plusieurs zones peuvent être affectées :

  • Le cuir chevelu,
  • Le front,
  • Les oreilles,
  • La nuque.

Les plaques sont plus épaisses que celles de la dermite séborrhéique, une autre maladie du cuir chevelu qui présente presque les mêmes signes que le psoriasis. Il est donc important de réaliser un diagnostic chez un professionnel de santé.

Quid des démangeaisons ?

Les personnes atteintes de psoriasis du cuir chevelu éprouvent constamment des démangeaisons et ont donc logiquement envie de se gratter. Il faut cependant à tout prix résister à la tentation, car les lésions peuvent alors s’infecter et les cheveux s’arracher…

Dans les cas les plus sévères, le psoriasis peut atteindre le visage, ce qui le rend difficile à camoufler. L’impact psychologique est alors indéniable, et la maladie peut engendrer un sentiment de honte et une baisse d’estime de soi, ainsi que du stress. Le patient s’enferme alors dans un cercle vicieux, puisque le stress joue un rôle dans l’apparition des plaques.

Faire attention aux facteurs aggravants

L’origine exacte du psoriasis du cuir chevelu est inconnue. Elle serait un mélange de facteurs génétiques, environnementaux et immunitaires. Contrairement à certaines idées reçues, le psoriasis n’est aucunement une maladie psychologique.

Cependant, certains facteurs sont connus pour l’aggraver :

  • L’abus d’alcool ;
  • Le stress, le surmenage et la fatigue ;
  • La grossesse ;
  • Le surpoids,
  • La prise de certains médicaments,
  • Le tabac…

Comment soulager le psoriasis du cuir chevelu ?

Avant toute chose, il est important de faire constater sa maladie par un professionnel, afin qu’il écarte d’autres pathologies (comme la dermite séborrhéique, l’eczéma…), car le traitement ne sera alors par le même ! Votre dermatologue vous prescrira en général des traitements  à appliquer localement, et adaptés à votre type de psoriasis : attention donc à ne pas  conseiller votre traitement à un proche souffrant des mêmes symptômes que vous ! Dans les types de médicaments utilisés, on peut citer les dermoticoïdes ou les dérivés de la vitamine D3.

En attendant votre rendez-vous, vous pouvez cependant réaliser quelques actions afin de calmer votre psoriasis :

– Vous relaxer : En effet, comme nous l’avons vu plus haut, le psoriasis est aggravé par le stress. Méditation, sport, lecture… À vous de trouver la solution qui vous convient !

– Sortez ! Le soleil a un effet bénéfique sur le psoriasis. Attention toutefois à bien vous protéger, et à appliquer une crème solaire adaptée.

– Choisissez soigneusement vos brosses et shampoings (les plus doux possible). Côté séchage de cheveux, tenez-bien votre sèche cheveux à plus de 20 cm de votre tête, et privilégiez un séchage à basse température.

À ne pas faire :

– Ne stoppez surtout pas votre traitement dès les premiers signes d’amélioration : la rechute n’en sera que plus forte.

– Ne vous teignez pas les cheveux au cours d’une crise, au risque de vous brûler ! Lors des teintures, privilégiez un produit le plus naturel possible, sans ammoniac.

– Évitez si possible de porter des serre-têtes, bandanas ou tout autres accessoires qui restent trop longtemps en contact avec votre cuir chevelu ou alors optez pour des tissus en coton et fil d’argent.

Laisser un commentaire

Dooderm