Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours ?

Je m’appelle Cécile, j’ai 25 ans. Je joue au rugby depuis quelques années, et ai subi une intervention chirurgicale suite à une rupture des ligaments croisés. Selon moi, la frustration et la déception intériorisées de cette blessure ont fait exploser mon psoriasis. En effet, j’avais déjà eu quelques plaques de psoriasis auparavant, mais il suffisait de mettre un peu de crème pour que les plaques disparaissent. Suite à mon opération, mon psoriasis en gouttes s’étalait sur l’ensemble de mon corps, ce qui me complexait énormément.

Est-ce que la maladie t’empêche de faire certaines choses au quotidien ? 

J’ai beaucoup moins de psoriasis aujourd’hui, et ai appris à vivre avec.

Lorsque mon corps en était recouvert, c’était extrêmement complexant. Je refusais par exemple d’aller à la plage pour ne pas me mettre en maillot de bain. Au travail, porter une robe était compliqué.

Une fois que mes collègues proches et mon entourage m’assuraient que ce n’était pas grave, qu’ils s’en fichaient et me persuadaient que ça ne se voyait pas (c’était faux, mais ça m’aidait d’essayer de croire qu’il n’y avait que moi qui le voyait) je parvenais à porter une robe et me dévêtir à la plage

As-tu remarqué que certains facteurs ou périodes aggravent ton psoriasis ? 

Les facteurs aggravants de mon psoriasis sont le stress et la fatigue.

Le soleil atténue voire anéanti le psoriasis.

Est-ce que ton entourage est au courant ?

Ils ne pouvaient pas ne pas l’être. Aujourd’hui mon psoriasis est beaucoup plus discret

Un message positif à nous transmettre concernant la maladie ?

Chaque personne a des complexes, des défauts, cela ne définit pas qui l’on est réellement. Les personnes qui s’arrêtent aux défauts physiques ne sont pas -à mes yeux- les bonnes personnes à fréquenter.

Quelques conseils ou astuces pour les personnes qui vont te lire ?

Relativisez ! Même si le psoriasis est parfois dur à porter, à assumer, on n’en meurt pas. Certes ce n’est pas très esthétique, mais ce n’est pas nocif ni dangereux, donc mieux vaut l’accepter plutôt que perdre du temps à être malheureux.

Et si le psoriasis est causé par du stress, de la tristesse ou toute autre émotion négative intériorisée, parlez de ce qui vous tracasse à quelqu’un, ne garder pas tout à l’intérieur.

Laisser un commentaire

Dooderm