L’eczéma est une pathologie avec laquelle votre enfant va devoir apprendre à vivre sur une longue période. Il doit donc comprendre sa maladie et trouver des réponses à ses questions pour pouvoir l’apprivoiser au quotidien.

Savoir ce dont il souffre va aussi l’aider à assumer ses peurs et à faire face au regard des autres. Il s’agit d’une étape fondamentale dans le maintien d’une réelle estime de soi !

Pour que votre enfant se sente bien dans sa peau, dans tous les sens du terme, voici les bonnes pratiques à mettre en place.

Osez aborder les sujets tabous autour de l’eczéma

Il ne faut pas se leurrer : à l’école, lors des activités extra-scolaires, dans la rue…votre enfant peut être la cible de moqueries ou de commentaires blessants. Et ce, dès son plus jeune âge !

Le mieux est donc d’aborder avec lui tous ces sujets sensibles. Parlez-lui de tolérance, d’acceptation, de diversité mais aussi d’intimidation à l’école.

Cela va vous aider :

  • À lui expliquer qu’il n’est pas coupable du rejet qu’il peut susciter. Votre enfant ne doit pas se sentir honteux ni fautif de ses problèmes de peau. C’est très important pour l’aider à se détendre dans toutes les situations sociales.
  • À libérer sa parole : il doit oser poser des questions (que ce soit à vous ou à un professionnel de santé) mais aussi être libre d’exprimer sa colère ou son désarroi.

Il ne doit pas y avoir de non-dits !

Aidez-vous d’outils pédagogiques pour le guider vers l’autonomie

Il existe une large palette d’outils qui vont vous aider à trouver les bons mots pour parler de l’eczéma à votre enfant.

Certains supports sont aussi spécialement conçus pour qu’il puisse les utiliser tout seul. Et c’est tant mieux ! Plus votre enfant est autonome, plus il gérera sereinement son eczéma.

Cependant, il ne faut pas hésiter à s’y prendre tôt ! L’objectif est double.

D’abord, il faut lui permettre d’avoir déjà un comportement adapté lorsqu’il deviendra plus pudique. A ce moment là, il ne vous laissera plus autant examiner sa peau…

Ensuite, il faut l’aider à ne pas être complexé par sa peau. Tout savoir sur l’eczéma lui permettra de ne pas se forger de fausses croyances. Sa pathologie n’est pas contagieuse, elle n’est pas provoquée par un manque d’hygiène et elle peut disparaître définitivement à l’adolescence. Il est important qu’il le sache !

Voici les deux ressources indispensables pour expliquer l’eczéma à votre enfant :

  1. La médiathèque de la Fondation Eczéma pour ses nombreuses brochures, outils éducatifs, jeux, contes et BD, webséries et témoignages, et surtout l’application PO-Scorad.
  2. Les livres de l’Association Française pour l’Eczéma : pour les adultes comme pour les tout-petits, ces ouvrages sont spécialement conçus pour aider les enfants à  bien vivre leur eczéma.

Montrez-lui qu’il peut tout faire

La pire chose à faire serait d’isoler votre enfant et de le sur-protéger par peur que ne surviennent de nouvelles plaques rouges.

Il y a bien sûr des précautions à prendre, mais elles ne doivent pas être invalidantes ! Votre enfant a le droit de partir en vacances à la plage avec vous, de s’éclater en colo, d’aller dormir chez des copains

Il peut aussi pratiquer de nombreux sports.

La natation par exemple est parfaitement adaptée aux enfants qui ont de l’eczéma. Ce sport présente en effet l’avantage de limiter la transpiration. Pour éviter les poussées, il suffit simplement :

  • D’utiliser un savon adapté pour se nettoyer à la piscine.
  • D’appliquer de la vaseline sur le corps de l’enfant avant qu’il n’entre dans l’eau (ou un écran solaire si le bassin se trouve en plein air).
  • De surveiller les rougeurs toutes les demi-heures ou toutes les heures. Lorsqu’une irritation apparaît, hop, on file sous la douche pour un rinçage abondant suivi d’une nouvelle application de vaseline.
  • D’avoir le bon rituel après-baignade : douche à la piscine pour rincer la peau + bain à la maison + traitement habituel + soin hydratant.

Cela peut sembler contraignant comme ça, mais cela devient vite un automatisme très rapide à acquérir et à réaliser ! Votre enfant pourra même, avec l’habitude, prendre soin tout seul de sa peau sensible.

Laisser un commentaire

Dooderm