Les personnes atteintes de psoriasis ne pensent pas toujours aux cures thermales pour se soigner. Pourtant, lorsqu’elles sont à visée dermatologique, les cures permettent d’obtenir de très bons résultats.

L’objectif est avant tout d’hydrater et d’apaiser votre épiderme… mais pas seulement ! Il y a plusieurs effets positifs aux cures avec, en prime, une possibilité de prise en charge par l’Assurance Maladie.

Les bienfaits d’une cure thermale sur le psoriasis

L’eau thermale est d’une redoutable efficacité sur le psoriasis. Elle dispose en effet de propriétés apaisantes, anti-inflammatoires, cicatrisantes et anti-prurigineuses. Elle agit également à tous les stades de la maladie, y compris sur les psoriasis les plus sévères.

Grâce à l’application de l’eau thermale sur les lésions et les muqueuses, les patients constatent une amélioration de l’état de leur peau. Elle est hydratée en profondeur, les squames et les démangeaisons disparaissent (ou sont considérablement réduites).

Une cure de 3 semaines peut produire ses bienfaits jusqu’à 6 mois après le séjour ! Avec, à la clé, une meilleure qualité de vie, notamment en favorisant un sommeil réparateur et apaisé (la personne n’a plus envie de se gratter).

Où aller ?

En  France, il existe différentes stations thermales à orientation dermatologique telles qu’ Avène, La Roche-Posay, Molitg-les-Bains, ou encore Saint-Gervais-les-Bains.  Il existe également des établissements à l’étranger, notamment à la Mer Morte, en Turquie ou en Afrique du Nord.

En fonction de l’établissement choisi, les propriétés de l’eau ne seront pas les mêmes. Certaines sont plus riches en souffre, d’autres en arsenic, etc…

Zoom sur les soins pratiqués

Le médecin thermal va vous prescrire des soins adaptés en fonction de l’état de votre psoriasis lors de votre arrivée au centre. Durant votre séjour, il peut adapter le traitement.

Vous pouvez bénéficier :

  • De soins de base : des bains simples ou spécifiques (hydromassant, aérobain), des douches, …. ;
  • De massages, de pulvérisations d’eau thermale… ;
  • D’émollients composés d’eau thermale.

Une dimension pédagogique fondamentale

Une cure thermale, ce n’est pas que des soins ! Sur place, tout un processus d’éducation thérapeutique est mis en place pour apprendre à mieux vivre avec le psoriasis.

C’est aussi pour cela que la crénothérapie est adaptée aux enfants de moins de 15 ans : les jeunes malades chroniques, qui n’ont pas droit à certains traitements médicamenteux, peuvent apprendre à devenir autonomes.

De plus, en fonction des centres thermaux, certains ateliers peuvent être proposés. Il s’agit notamment de découvrir les techniques pour mieux gérer son psoriasis :  ne pas se gratter, se relaxer, connaître les bonnes pommades à appliquer, ou se maquiller pour masquer les rougeurs et les squames.

Les associations de patients échangent aussi avec les familles pour en finir avec les préjugés et leur donner des conseils pratiques.

Sortir de l’isolement

Parce qu’il est visible et entouré d’idées reçues, le psoriasis a tendance à isoler. Les personnes qui en sont victimes redoutent le regard des autres, les commentaires déplacés, l’inconfort des démangeaisons et l’altération de leur apparence.

La cure thermale est alors vécue comme une véritable bouffée d’oxygène ! Les patients se rencontrent et partagent leurs expériences. Ces échanges enrichissants se font dans un cadre convivial, avec de multiples activités (promenades, sports…).

Durant trois semaines, il est ainsi possible de prendre du recul, de se détendre et de déculpabiliser.

Le financement de la cure thermale

La bonne nouvelle, c’est que l’Assurance Maladie peut prendre en charge les frais de votre cure thermale si l’établissement choisi est agréé.

Le remboursement va prendre la forme d’un forfait. Le montant alloué varie selon les soins suivis et le nombre de séances. En dessous de certains seuils de ressources, votre hébergement peut aussi être financé.

Enfin, renseignez-vous après de votre mutuelle. En fonction de votre contrat, elle peut s’acquitter du ticket modérateur et du transport de votre domicile jusqu’au lieu de la cure.

Dans tous les cas, certains frais ne seront pas remboursés comme les repas et tous les soins de confort (spa, soins thalassothérapie…).

Les contre-indications aux cures thermales

Il arrive que la cure thermale ne soit pas recommandée aux personnes souffrant d’un psoriasis.

Parmi les contre-indications principales, il y a par exemple :

  • L’échec des cures précédentes ;
  • Les infections virales, mais aussi parasitaires, bactériennes et fongiques, ou encore les dermatoses bulleuses ;
  • Des problèmes de santé comme les insuffisances respiratoires ou cardiaques ;
  • Les gros problèmes de mobilité ;
  • Les difficultés psychologiques.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin ! Vous aurez de toutes façons besoin d’une ordonnance pour pouvoir bénéficier de la prise en charge de la cure thermale.

Laisser un commentaire

Dooderm