L’eczéma est une pathologie aux multiples facettes. Connaissez-vous par exemple l’eczéma dyshidrosique ? Non ? Pourtant, vous êtes peut-être concerné, vous ou un membre de votre entourage…

L’eczéma dyshidrosique se caractérise par de petites ampoules qui apparaissent sur les mains et/ou sur les pieds. La peau, rouge ou rosée, démange alors de façon intense.

Voici tout ce que vous devez savoir sur cette pathologie.

Comment reconnaître un eczéma dyshidrosique  ?

Ce type d’eczéma se manifeste par différents symptômes. Généralement, vous constatez des rougeurs et de fortes démangeaisons. Les cloques peuvent être douloureuses et fissurer l’épiderme lorsqu’elles sèchent. Si elles éclatent, elles vont donner naissance à des plaies suintantes.

L’eczéma dyshidrosique est généralement localisé sur les paumes des mains et les côtés des doigts, ainsi que sur la plante des pieds et les orteils.

Toutefois, il n’est pas toujours facile à identifier pour aux moins deux raisons :

  • Les ampoules ne sont pas toujours évidentes à repérer, surtout sur les mains (la peau est plus épaisse) ;
  • il peut se développer en même temps qu’un autre type d’eczéma.

Nous vous conseillons donc de consulter un médecin : lui seul pourra poser le bon diagnostic.

Qui est concerné ?

Les hommes et les femmes sont également touchés, généralement entre 20 et 40 ans.

L’eczéma dyshidrosique peut également apparaître chez les enfants, même si cela est moins fréquent.

Quelle est son origine ?

Comme souvent avec l’eczéma, les causes exactes de la dyshidrose sont inconnues.

Toutefois, certaines conditions favorisent le développement de cette pathologie. Les patients souffrent souvent d’autres maladies telles que la dermatite atopique, le rhume des foins et l’eczéma de contact. Ils peuvent aussi avoir des antécédents familiaux (parents proches atteints par un eczéma dyshidrosique).

Quels sont les facteurs déclencheurs ?

Ils sont multiples !

Les poussées d’eczéma dyshidrosique peuvent être provoquées par :

  • Le pollen (il est très allergisant) ;
  • Le port de gants sur une longue période ;
  • Le sel de chrome : il y en a dans les peintures, le cuir, le ciment, le mortier ou encore les anticorrosifs ;
  • Le tabac ;
  • Le nickel, un métal qui se trouve dans de nombreux objets du quotidien tels que les boutons, les clés, les montures de lunettes, les fermetures à glissière, les smartphones, les bijoux… ;
  • Les allergies à certains plastiques ;
  • Le cobalt, un autre métal très répandu : il y en a notamment aussi dans les boutons en métal, les fermetures à glissières et les bijoux, mais également dans la vaisselle ou les peintures/vernis bleu cobalt. Si vous utilisez des équipements médicaux, renseignez-vous sur leur composition car certains contiennent du cobalt.
  • L’eau et l’humidité : atmosphère chaude et humide, mains ou pieds plongés longtemps dans l’eau…
  • Le stress.

Comment soigner l’eczéma dyshidrosique ?

Tout va dépendre de la sévérité de l’eczéma.

Dans un premier temps, pour apaiser l’épiderme, appliquez des compresses d’eau froide durant un quart d’heure. Renouvelez cette opération 3 fois par jour. À chaque fois, vous devez ensuite hydrater l’épiderme à l’aide d’une crème réparatrice.

Si l’eczéma dyshidrosique est très marqué, votre dermatologue va vous prescrire un traitement local.  Il s’agit le plus souvent d’un dermocorticoïde (exemple : Dermoval) sous forme de crème à appliquer le soir avant de vous coucher. Progressivement, il vous faudra alors réduire le nombre d’applications, en suivant à la lettre les recommandations du médecin.

Le dermatologue peut aussi vous prescrire des séances de photothérapie. Les UV (UVA ou UVB) vont en effet avoir un réel impact sur l’eczéma dyshidrosique en réduisant l’importance et le nombre des poussées.

Une astuce consiste aussi à exposer vos mains et vos pieds 5 minutes par jour au soleil. Mais attention, il ne faut pas le faire n’importe quand ! Pour ne pas irriter votre épiderme, le soleil doit être déclinant (vers 17h durant la saison estivale).

Le conseil Dooderm : Pensez aussi aux gants et aux chaussettes en coton & fil d’argent ! Vous pouvez les porter de jour comme de nuit pour apaiser votre peau et calmer les démangeaisons. Cela vous aidera notamment à améliorer votre qualité de vie et à profiter d’un sommeil réparateur. Nous disposons également de gants adaptés aux enfants si votre bout de chou est touché par  l’eczéma dyshidrosique  ou un autre type d’eczéma.

Comment agir à titre préventif ?

Il n’y a malheureusement pas de formule magique pour prévenir efficacement les poussées. La meilleure chose à faire est de protéger votre peau contre les irritations.

Pour cela, vous devez miser sur la combinaison la plus performante : un soin de la peau doux et de qualité + une hydratation au quotidien.

En savoir plus sur : eczéma des mains / eczéma des pieds.

Laisser un commentaire

Dooderm