En cas de poussée d’eczéma main, des plaques rouges apparaissent sur l’épiderme. Elles sont parfois douloureuses (sensation de brûlure) et accompagnées de démangeaisons.

Heureusement, il existe de bonnes pratiques pour soulager l’épiderme et éviter les rechutes.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour que votre peau retrouve un aspect « normal » :

Les bonnes pratiques pour apaiser la peau

En complément du traitement prescrit par le dermatologue, adopter une bonne hygiène de vie permettra d’améliorer l’état de l’épiderme. Supprimer les facteurs déclencheurs ou aggravants de l’eczéma des mains agit aussi à titre préventif : votre objectif doit être d’éviter les rechutes !

Voici quelques conseils à appliquer sans modération :

Lavez-vous les mains exclusivement avec du savon doux ou surgras. Choisissez-le le plus naturel possible, pour éviter les composants agressifs pour la peau. Évitez tous les savons qui contiennent des colorants ou des parfums, et diminuez la fréquence avec laquelle vous vous lavez.

Pour vous sécher les mains, il y a une bonne habitude à prendre : tamponnez-les doucement avec une serviette composée uniquement de coton.

Hydratez ensuite vos mains en appliquant plusieurs fois par jour une crème ne contenant aucune substance allergène. Scrutez à la loupe la liste des composants pour vérifier qu’elle ne contient ni parfum, ni œuf, ni huile (amande, arachide ou sésame), ni agents de conservation, ni protéines de blé. Cela semble fastidieux mais, rassurez-vous, ces crèmes sont relativement faciles à trouver ! En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre dermatologue ou à votre pharmacien.

Dites stop aux croûtes ! Grâce à du « cérat frais de Galien modifié », disponible dans les pharmacies, vous pouvez enlever délicatement vos croûtes après les avoir ramollies. Ce produit peut être appliqué une à deux fois par jour.

Gérez les démangeaisons en 2 étapes :

  • Coupez-vous les ongles et, la nuit, optez pour le  gant fil d’argent (de préférence avec du fil d’argent). Il faut éviter de vous gratter, même inconsciemment, pour ne pas aggraver l’inflammation. Il y a aussi un risque d’infection avec les bactéries qui se trouvent sous les ongles.
  • En fonction des besoins, pulvérisez régulièrement les rougeurs avec un brumisateur d’eau minérale.

En revanche, pour l’eczéma des mains, il est inutile de prendre des compléments alimentaires.

Un traitement pour l’eczéma des mains à suivre à la lettre

La dermite des mains est une pathologie chronique. Pour éviter les poussées, il faut donc agir sur le long terme, et bien respecter le traitement prescrit par le dermatologue.

Mais avant tout, il faut commencer par déterminer l’allergène qui déclenche les poussées. Il peut se trouver dans vos bijoux, dans les produits que vous utilisez chez vous (produits ménagers, savons, crèmes…) ou dans votre environnement professionnel. Votre dermatologue  peut vous conseiller. Il vous donnera aussi une liste de produits contenant votre allergène afin de vous aider à l’éviter.

De plus, il est important d’utiliser au quotidien des crèmes émollientes et hydratantes. En effet, si vous souffrez d’eczéma des mains, l’ensemble de votre épiderme est asséché. Cela fait partie des caractéristiques de cette pathologie. Appliquez-les sur tout votre corps, à l’exception des zones irritées (=lésions).

Les corticoïdes locaux

Pour traiter les poussées, le médecin va aussi vous prescrire des  corticoïdes locaux (en crèmes ou en pommades), comme le Diprosone ou le Betneval par exemple.

Ces traitements restent « faciles à vivre » puisqu’ils s’appliquent sur les lésions le soir avant de se coucher, ou juste après le bain.  Il suffit d’en mettre une noisette et de bien l’étaler. Vous n’avez pas besoin d’en ajouter beaucoup, ni de masser.

Pour qu’ils soient réellement efficaces, il est très important de bien suivre la posologie jusqu’à la disparition totale des lésions. Si vous vous arrêtez aux premiers signes d’amélioration, vous risquez une rechute encore plus sévère ! La peur des effets secondaires indésirables ne doit pas vous inquiéter outre mesure. En effet, en pratique, ils ne surviennent que très rarement et seulement dans les cas d’une utilisation excessive sur une longue période.

A contrario, quand votre peau est soignée, ne continuez pas en mettre, cela ne servirait à rien.

Les traitements complémentaires 

  • Les anti-allergènes en comprimés : ils sont censés soulager les démangeaisons liées à l’eczéma. Toutefois, il faut savoir que leur efficacité n’est pas réellement prouvée.
  • Les antibiotiques (locaux ou oraux) et les antiseptiques : ils sont prescrits lorsqu’il y a une surinfection bactérienne.
  • La photothérapie (UVA ou UVB), avec ou sans photosensibilisant : elle est utile en cas d’échec du traitement par corticoïdes ou si l’eczéma des mains présente une forme vraiment sévère.
  • L’immunomodulateur local ou IML : si le traitement par corticoïdes n’a pas été assez efficace, le médecin peut prescrire cette pommade qui va avoir une action sur le système immunitaire de l’épiderme. Elle est interdite pour les enfants de moins de 2 ans ou en cas d’infection à l’herpès.

Laisser un commentaire

Dooderm