L’eczéma des mains est une pathologie très répandue. Selon une étude récente, elle représente même environ 30% des dermatoses des mains (source).

Mais comment savoir si vos rougeurs et vos démangeaisons sont réellement liées à un eczéma des mains ?  Voici les réponses aux 7 questions que vous vous posez le plus souvent.

1) Qu’est-ce que l’eczéma des mains ?

Comme tous les eczémas, la dermite des mains est une maladie inflammatoire de l’épiderme.

Cela signifie donc que cette pathologie :

  • Est non contagieuse ;
  • N’est pas déclenchée par un problème psychologique (même si le stress est un facteur aggravant) ;
  • N’est pas liée à un manque d’hygiène ;
  • Ne disparaît pas forcément avec le temps ;
  • Peut être causée par de multiples facteurs, qui ne sont pas toujours identifiés.

Il faut aussi savoir que l’eczéma des mains peut survenir quand la personne souffre d’eczéma de façon globale.

2) Qui est concerné ?

La dermite des mains touche essentiellement les adultes, mais les enfants peuvent également développer cette pathologie.

Elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, probablement en raison du contact répété avec des substances potentiellement allergisantes (bijoux, produits ménagers…).

3) Quels sont les symptômes ?

En dehors des poussées, la peau des mains est généralement très sèche, avec un toucher rugueux.

Pendant les crises, les symptômes de l’eczéma des mains sont caractérisés par des :

  • Rougeurs sur les mains : ces plaques peuvent être sèches ou  au contraire former des lésions suintantes, parfois accompagnées de croûtes.
  • Fissures sur la peau. Elles sont localisées sur la paume des mains, sur le dessus, à l’extrémité ou entre les doigts.
  • Démangeaisons intenses et parfois douloureuses.

Le conseil Dooderm :  L’envie de se gratter est souvent à l’origine d’insomnies susceptibles d’avoir un lourd impact sur la santé (fatigue intense, dépression…). Il est donc utile de porter des gants apaisants la nuit comme à tout moment de la journée (y compris à l’extérieur, en les utilisant comme sous-gants). Tissés en fil d’argent et très faciles à entretenir, ils procurent un vrai soulagement au quotidien. Et pour avoir un moral au top, pratiquez de la méditation ou du sport ! Se reconnecter à soi ou se défouler est un excellent moyen pour réussir à mieux vivre avec un eczéma des mains.

4) Pourquoi faut-il souvent consulter un allergologue ?

Votre médecin vous a prescrit un bilan allergologique ? Pas de panique, c’est tout à fait normal.

La dermite des mains peut en effet être causée par une réaction de l’épiderme à des allergènes (ex : le nickel, le latex, la farine….).

L’allergologue va donc pratiquer une série de tests sur de petites zones de votre épiderme. Il va ainsi chercher à identifier l’origine de votre eczéma des mains. Il va notamment confronter les résultats de ces « patchs tests » (il y en a 26 en Europe) aux données de l’examen clinique.

À partir du moment ou la substance allergène sera identifiée, il faudra alors tenter de la supprimer de votre quotidien. Tout va dépendre alors de l’allergène en cause, de son lien avec votre activité professionnelle… Chaque cas est différent. Toutefois, certaines situations peuvent être très difficiles à vivre (ex : obligation d’envisager une reconversion professionnelle).

5) Comment guérir de la dermite des mains ?

Il n’y a pas de guérison à proprement parler de l’eczéma des mains.

En revanche, il est tout à fait possible de le soulager efficacement. Ainsi , au moment des poussées, l’application d’un dermocorticoïde local est très efficace pour traiter  et soulager les lésions causées par l’eczéma.

Il y a également de bonnes pratiques à adopter à titre préventif ou pour apaiser votre épiderme.

6) Pourquoi le traitement prescrit par le dermatologue n’a pas fonctionné ?

Il est très important de suivre la prescription du médecin à la lettre. Si vous arrêtez votre traitement trop tôt, ou si vous l’appliquez de façon aléatoire, les poussées vont reprendre de plus belle.

Il faut aussi savoir que dans environ 6% des cas, l’eczéma de contact peut devenir chronique ou récidivant. Concrètement, cela signifie que la durée des crises peut être très longue (plus de 3 mois) ou leur fréquence élevée (plus de 2 fois/an).

7) Comment ne plus se sentir isolé ?

Comme nous vous l’avons expliqué, l’eczéma des mais est relativement fréquent. Alors ne vous laissez pas déstabiliser par les remarques désobligeantes ! Pour ne plus vous sentir isolé(e) face au regard des autres, n’hésitez pas à aborder ce problème avec des professionnels de santé.

Vous pouvez aussi prendre contact avec certaines associations, comme l’Association Française de l’Eczéma, qui délivrent des conseils et organisent des rencontres/activités. Elle propose notamment des afterworks, des webinars, des ateliers « confiance en soi », des pique-nique avec initiation au yoga… Il y a certainement un événement près de chez vous qui va vous redonner le sourire !

Laisser un commentaire

Dooderm