Le psoriasis et l’eczéma ont un point commun : trop méconnus, ils alimentent les idées reçues et parfois les peurs.

Voici un VRAI/FAUX pour faire rapidement le tri entre les clichés à combattre et les véritables informations médicales.

Le Psoriasis

1) Le psoriasis affecte seulement les parties externes de la peau.

C’est faux. De récentes études ont prouvé qu’il existe une forme étendue du psoriasis. Dans ce cas, la prise en charge doit être générale. En effet, il y aurait plusieurs facteurs de risque cardio-vasculaires, tels que le diabète, l’obésité, les dyslipidémies, … Les articulations peuvent aussi être touchées.

2) Le psoriasis est contagieux.

C’est faux ! Par conséquent, il n’y a aucun risque à être en contact avec un malade. Le patient peut aussi avoir une vie tout à fait « normale », faite d’interactions sociales. Ni le toucher, ni les vêtements, ni les relations intimes ne peuvent transmettre la maladie.

3) Le psoriasis peut avoir une origine génétique.

C’est vrai. Il y a deux chiffres à connaître :

  • Lorsque un des deux parents souffre de psoriasis, le risque pour l’enfant d’en être aussi atteint est de 5 à 10 %
  • 40% des malades ont un ou plusieurs membres de leur famille concernés par cette pathologie.

4) Le psoriasis peut être totalement guéri.

C’est faux. Cependant, il peut y avoir une rémission partielle ou totale du psoriasis. Les démangeaisons et les plaques rouges disparaissent ou sont considérablement atténuées. Le traitement de la pathologie va être effectué en deux phases :

  • L’attaque : il s’agit de supprimer les lésions existantes
  • L’entretien : il est destiné à prévenir de nouvelles poussées.

5) Le psoriasis, « c’est dans la tête ! »

C’est faux. Le psoriasis n’est pas une maladie psychologique. En effet, elle est déclenchée par plusieurs facteurs génétiques et environnementaux (ex : l’obésité, le stress, le froid, la prise de certains médicaments…).

6) Le psoriasis est causé par un défaut d’hygiène.

C’est faux. C’est plutôt l’excès de savon qui assèche la peau et qui aggrave donc les manifestations du psoriasis. Les démangeaisons s’intensifient et deviennent souvent dures à supporter.

7) Le sport aggrave le psoriasis.

C’est faux. Tous les sports sont recommandés dans la mesure où ils aident à se sentir mieux dans son corps et à diminuer le stress. Toutefois, il faut bien penser à protéger les éventuelles zones de frottement avec la peau. En cas de rhumatisme psoriasique, pour préserver les articulations, il est aussi préférable de choisir un sport doux (yoga, natation, marche, gym douce, vélo…).

8) Certains aliments déclenchent le psoriasis.

C’est faux. Les aliments qui contiennent du gluten, du lactose ou d’autres composants potentiellement irritants sont hors de cause. Cependant, en raison du lien possible entre obésité et psoriasis, adopter un régime alimentaire adapté peut permettre d’atténuer les manifestations de la maladie.

9) Le stress est le seul responsable des crises de psoriasis.

C’est faux. Le stress est un facteur favorisant le psoriasis, mais il n’est pas exclusivement en cause. Certains personnes qui n’en souffrent pas ont tout de même du psoriasis. Les facteurs déclencheurs sont multiples mais il y a toujours une origine génétique.

10) Le psoriasis cutané peut apparaître après un rhumatisme psoriasique.

C’est vrai, même si ce n’est pas très fréquent. Cette situation complique l’établissement d’un diagnostic.

L’eczéma

1) L’eczéma ne concerne que les adultes.

C’est faux. 10 à 20% d’enfants souffrent d’eczéma en Europe. Les nourrissons peuvent aussi être touchés. Heureusement, dans la plupart des cas, la dermatite atopique disparaît totalement quand les enfants grandissent.

2) L’eczéma est une maladie peu répandue. 

C’est faux. Plus de 2 500 000 personnes en souffrent en France. L’eczéma est d’ailleurs la maladie de peau la plus répandue, juste après l’acné !

3) L’eczéma est une maladie contagieuse.

C’est faux. Comme le psoriasis, l’eczéma ne se transmet pas. Il s’agit tout simplement d’une prédisposition génétique. Vous n’avez donc aucune raison de fuir le contact avec une personne malade.

4) L’eczéma finit toujours par disparaître.

C’est faux. D’abord, il faut savoir qu’il y a plusieurs types d’eczéma. L’eczéma allergique par exemple ne disparaîtra pas avec le temps. En effet, il s’agit d’identifier et de supprimer le contact avec la substance allergène (le lait, l’arachide, le nickel…). L’eczéma atopique peut quant à lui apparaître seulement à l’âge adulte, ou encore devenir chronique.

5) L’eczéma est un problème purement physique. 

C’est vrai et faux. L’eczéma n’est pas une maladie psychologique, même si le stress constitue un facteur favorisant les poussées. Toutefois, il ne faut pas minimiser l’impact de la pathologie sur le bien-être mental des patients. Le regard des autres peut être dur à supporter… L’eczéma, tout comme le psoriasis, va ainsi affecter l’estime de soi et la confiance en soi. D’où l’intérêt de se faire accompagner par un professionnel de santé.

6) Les personnes souffrant d’eczéma sont toujours asthmatiques.

C’est faux. Être hypersensible aux allergènes peut causer des troubles différents : une  rhinoconjonctivite allergique, de l’eczéma, ou de l’asthme. Ces symptômes peuvent survenir en même temps, mais pas toujours. Mais ce n’est jamais l’eczéma qui déclenche l’asthme.

7) Une peau mal nettoyée est à l’origine de l’eczéma.

C’est faux. Le manque d’hygiène n’est pas à l’origine de l’eczéma puisqu’il s’agit d’une défaillance immunitaire. De plus, il faut savoir que se laver la peau à outrance, ou utiliser des produits contenant des éléments irritants peut déclencher des crises d’eczéma. Il est toutefois important de se laver pour supprimer la transpiration et les bactéries risquant de déclencher des crises.

8) Les crèmes à la cortisone sont efficaces pour soulager l’eczéma

C’est vrai. Leur activité anti-inflammatoire produit de bons résultats sur les plaques rouges d’eczéma. Cependant, il ne faut pas attendre le dernier moment pour les appliquer ! Il faut traiter l’épiderme dès l’apparition des premières rougeurs.

9) L’eczéma est une allergie au lait de vache

C’est faux. Il peut y avoir une réaction allergique au lait de vache, mais ce phénomène reste marginal. Il faut donc chercher ailleurs le facteur déclencheur de la dermatite atopique.

10) Arrêter les crèmes à la cortisone provoque une crise d’eczéma

C’est faux. En effet, lorsqu’il y a un effet rebond, c’est que le traitement a été mal appliqué ou qu’il a été arrêté trop tôt.

Laisser un commentaire

Dooderm